Le comité scientifique

Le comité scientifique est le garant de l’indépendance du référentiel, de la validité scientifique du questionnaire, de la rigueur méthodologique des outils et de l’objectivité des certifications délivrées. Il intervient en soutien des porteurs de projet.

En retour, les outils du label sont mis à la disposition de la recherche scientifique dans le domaine de la QVT, assurant ainsi leurs mises à jour régulières.

Le comité scientifique est un trait d’union entre le label, le monde de la recherche, et la réalité opérationnelle des entreprises ; à l’image de l’élaboration du référentiel avec la participation de Bouygues Construction, Carrefour et Michelin.

Dirk Steiner

Professeur de psychologie sociale du travail et des organisations à l’Université Côte d’Azur à Nice

Après avoir dirigé le Master de Psychologie du Travail et Ingénierie des Ressources Humaines pendant 20 ans, il dirige actuellement le Laboratoire d’Anthropologie et de Psychologies Cliniques, Cognitives et Sociales, membre de la Maison des Sciences de L’Homme et de la Société—Sud-Est à l’Université Côte d’Azur.
Ses publications traitent de diverses thématiques de la psychologie du travail et des organisations : recrutement, évaluation des performances, satisfaction et bien-être au travail, le sentiment de justice dans les organisations, le leadership…
Aujourd’hui, ses travaux de recherche portent sur différentes facettes de la qualité de vie, et notamment les apports de la justice organisationnelle à celle-ci. Ainsi, travailler dans un environnement non-discriminant, bienveillant et qui favorise la santé est au cœur de ses préoccupations de chercheur.

Philippe Sarnin

Professeur des universités en psychologie du travail et des organisations à l’Université Lumière Lyon 2

Il dirige la mention de master Psychologie sociale, du travail et des organisations ainsi que le parcours psychologie du travail depuis une vingtaine d’années.
Il est également membre du laboratoire GRePS (UR 4163, Groupe de recherche en psychologie sociale) affilié à la Maison des Sciences de l’Homme Lyon Saint-Etienne.
Ses publications portent sur la construction sociale des formes organisationnelles, les caractéristiques et modes d’action des managers, les modalités des dispositifs d’intervention psychosociologique.
Ses travaux de recherche actuels concernent le rôle du management dans la compréhension des conditions psychologiques de travail, et les dispositifs de prévention primaire que les organisations peuvent mettre en place, pour limiter les risques psychosociaux et favoriser la qualité du travail et le bien-être des travailleurs.

Laurent Sovet

Maître de conférences en psychologie différentielle à l’Université de Paris et membre du Laboratoire de Psychologie et d’Ergonomie Appliquées (LaPEA)

Depuis 2016, il est co-responsable du Master 1 Economics & Psychology co-habilité par l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et l’Université Paris.
Ses recherches s’inscrivent à l’intersection de la psychologie du travail et de l’orientation. Il s’intéresse d’une part à la conceptualisation et l’évaluation du bien-être et du sens au travail, et d’autre part, à l’accompagnement au sens centré sur l’individu dans une perspective d’orientation tout au long de la vie.
Ses publications portent sur le bien-être au travail, le sens et l’engagement.

Robert Ngueutsa

Maître de conférences en psychologie du travail et des organisations à l'Université de Franche-Comté, Laboratoire de psychologie, Besançon

Ses travaux portent sur l’analyse des déterminants des risques professionnels, dont les croyances, la perception des risques, l’explication naïve des accidents et la perception du climat de sécurité. Il a une expertise en développement et validation d’outils pour lesquels il mobilise des approches quantitatives et qualitatives.